Daniel-Lesueur en 300 mots

Daniel-Lesueur (1854-1921), pseudonyme masculin de Jeanne Loiseau, est une femme de lettres d’un vaste talent ; elle est aussi une grande philanthrope et une féministe qui défendit la cause des femmes avec tact. Parfaitement bilingue, elle s’est distinguée dans de nombreux genres littéraires, comme le roman, la poésie, la traduction …

Lieux de mémoire (1) – Paris

Daniel-Lesueur eut plusieurs adresses à Paris. D’abord rue de Turin chez sa mère dans les années 1870-1885, puis au 91 rue de Rome de 1885 à 1903 (où une plaque d’immeuble signale qu’elle y a demeuré). À la suite de ses nombreux succès d’édition, elle avait acheté la propriété …

Lieux de mémoire (2) – Montauban

Daniel-Lesueur fut enterrée à Montauban, ville natale de son mari. Une fois la sépulture confirmée par la mairie, Henry Lapauze commanda une stèle à Jean Boucher, artiste-sculpteur d’origine bretonne, de grande renommée, afin de décorer la tombe de son épouse. Cet artiste était l’auteur du buste de la comtesse …

La femme de cœur et d’action

Daniel-Lesueur a toujours été une battante, toujours engagée, toujours dévouée, toujours à l’écoute de ses consœurs. Avec le temps, elle créa ou participa activement à plusieurs œuvres d’importance. Elle fut une grande philanthrope, une féministe engagée (mais sans excès), une patriote pleine d’énergie mettant ses talents d’écriture au service …

Une voix au service de son pays

Fière d’être française, elle est partie prenante de la Troisième République. Lors de la guerre de 1914-1918, par une énergie débordante (au-delà du raisonnable, allant même jusqu’à l’épuisement), elle montre l’exemple, non seulement par ses écrits dans la presse (articles, poèmes) et des conférences, mais aussi par ses engagements …